Le projet propose d’utiliser les caractéristiques propres de l’eau de la lagune et de l’eau météorite, littéralement comme colonne vertébrale de l’aménagement du site et de son architecture.
Le projet retient le lent mouvement des marrées de la lagune comme une variation génératrice d’espaces publics. A marrée basse, des gradins dessinent une place centrale. A marrée haute, le paysage de la place change. Grâce a la force motrice de la marée montante, l’eau est filtrées a travers un dispositif aménagé dans le sol et ressurgit au niveau de la place pour la baignade.
Autour de cette place, le projet propose d’inventer une urbanité dense composée des éléments du programme rassemblés sous la forme de petites tours de briques ou de béton, de hauteur libre, adaptées aux besoins et aux usages.
L’ensemble des architectures,fondé aussi sur la récupération et le traitement de l’eau de pluie, et aménagements sont liés par la géométrie standard d’un élément structurant : une unité de forme hexagonale ayant pour fonction de filtrer l’eau de la lagune ou l’eau météorite. Ces éléments génerent les formes spécifiques et expressives de ces nouveaux lieux en assurant un lien tres étroit entre l’architecture et l’eau.

Parc de la lagune. Venise

Localisation : Venise, Ilalie
Programme : Aménagement paysager, parc,
Bâtiments de réception et d’orientation des touristes,
hôtels, musée, commerces
Projet : Novembre 2007
Maître d’oeuvre :
Jean-Christophe Quinton, architecte,
Guillaume Ramillien, architecte,
Laure Baubion, assistant
Antoine Pradeau, assistant
Maître d’ouvrage : 2G
Remarques : Appel d’idées

Parc de la Lagune

Accueil

33projets

Parc de la Lagune