Une nouvelle plate-forme pour la ville, une île aménagée pour lier dans sa fluidité Séoul et la musique.
Sur l’île, une émergence, monumentale, unique, a l’échelle du site, dont l’architecture dévoile en son cour les scenes du spectacle.
Un parvis au dessus des voies, au milieu de l’état naturel reconstitué, met en relation directe les différents aménagements de l’île : le parking en sous-sol, le théâtre sur la montagne, les résidences a l’est et a l’ouest, les pontons latéraux et l’opéra.
Les quais inondables reçoivent de petits équipements secondaires sur pilotis. Un nouveau paysage est constitué jouant des contrastes entre la brutalité tectonique des refends et l’écriture légere des pontons et des résidences. C’est le lieu de promenade contrasté entre un sol constitué et une architecture douce.
L’opéra et la philharmonie superposés proposent une expérience exceptionnelle. Leur rapprochement vertical constitue une nouvelle monumentalité, un ordre supérieur qui installe le projet sur le fleuve et dans la ville.
Au rez-de-chaussée, dans le prolongement direct du parvis, prennent place le hall et l’opéra, et a 25 metres de haut, le foyer et la philharmonie. Ce nouvel ordre monumental offre une expérience sensationnelle d’un foyer flottant au cour de la ville. L’opéra et la philharmonie, le temps de l’entracte, partagent cet espace.

L'OPERA DE SEOUL

Localisation : Séoul, Corée du Sud
Programme : un Opéra de 1 500 places, une salle
philharmonique de 2 000 places et une
scene extérieure de 2 000 places
Projet : Juillet 2005
Surface : 6 000 m2
Maître d’oeuvre : Jean-Christophe Quinton,
Karsten RuF,
David Moreaux, architectes
Maître d’ouvrage : Ville de Séoul
Budget : libre
Remarques : Concours

L'opéra de Séoul

Accueil

33projets

L'opéra de Séoul